Etude #vernissansPE




Le projet d'étude vernissansPE a pour objectif de donner pour la première fois, un résultat scientifique sur l'effet des vernis à ongles sur la santé.






Les résultats permettront de connaître l'effet perturbateur endocrinien des vernis et d'ainsi pouvoir acheter et consommer ces flacons en connaissance de cause.






Le projet est 100% participatif



Sondage pour le choix des marques



Le choix des marques de vernis est faite par les internautes via un sondage

Durée des votes: de Juin à Septembre

Vous avez voté pour 12 marques dans 3 catégories (laque conventionnels, "bio", à base d'eau).

Pour connaître les détails du sondage et les explications de chaque catégorie, consultez cet article.


Vous ne connaissez pas les vernis "bio" ou à base d'eau, je vous invite à consulter ces article:







Votez et partagez à vos proches car vous avez sûrement votre mère, votre soeur, cousine ou une amie qui porte du vernis et sera ravie d'avoir les résultats 







https://fr.ulule.com/etude-vernis-ongle/

Le financement sera entièrement couvert par le financement participatif (crowdfunding) ce qui garantira l'indépendance et la transparence des résultats.


Période de la campagne de financement participatif: 
du 04 Octobre au 04 Novembre 2017

Découvrez la campagne de financement participatif sur Ulule pour apporter votre contribution au projet d'étude. Soutenez ce projet et faîtes le dépasser le budget pour augmenter le nombre de marques et de teintes analysées.




Articles à consulter:


-Présentation du projet d'étude

-Explications du sondage
-Sondage
-Tendances des votes après 2 mois
-Tendance à J-15 avant la clôture du sondage
-Forces et faiblesses
-Partenaires de l'étude
Campagne de financement participatif sur Ulule


Articles à venir:


-Objectifs de l'études

-Pourquoi 3 catégories?
-Les hommes sont-ils concernés?




Envie de comprendre les perturbateurs endocriniens 
et leurs mécanismes?

Définition et mécanismes d'action sur le site de l'INRS
Les perturbateurs endocriniens- Dossier le l'INSERM

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire